Bannière

Edito

Bienvenue sur le site de BARZUN!

BARZUN (Pyrénées-Atlantiques), Canton de Pontacq, communauté de communes "OUSSE-GABAS", qui compte près de 630 habitants, bénéficie d'une position attrayante au centre du triangle constitué par les villes de PAU-TARBES-LOURDES.
La commune possède des équipements sportifs (pala, hand-ball, foot en salle, tennis), une école neuve, une garderie et cantine scolaire, une bibliothèque municipale, une église rénovée et des espaces verts comme des chemins de randonnées ou de promenades ainsi que des associations actives pour tous.

La commune de Barzun est dotée d'un site Internet, envié de beaucoup de petites et moyennes communes, grâce au travail d'un "webmaster" barzunais qui s'est mis bénévolement à la disposition du Conseil Municipal dès l'élection de 2001. Le maire que je suis est fier de cet outil moderne qui valorise la commune et ses habitants. Je sais que le site est consulté régulièrement et que nous avons des correspondants du Brésil et des USA pour ne citer que les plus éloignés.

Le Maire de proximité que je m'efforce d'être dans ma commune avec des contacts directs avec les barzunais est aussi heureux de pouvoir communiquer à travers Internet qui est un signe de modernité indispensable!


Le Maire
Maurice MINVIELLE


ALLEZ DANS LA RUBRIQUE "LE FIL'INFOS" POUR L'ACTUALITE DU VILLAGE


Agrandir le plan


109827 Visiteurs sur le site depuis Mars 2001

Les colonnes de l'info

(312 Articles, page 1 sur 104) [Page Suivante] Page Suivante

La CCOG recrute à la piscine de Pontacq

Voir en PJ les appel à candidatures
Cliquez sur les liens ( © Mairie de BARZUN) pour consulter les documents
apfdannonce_agent_de_caisse.pdf © Mairie de BARZUN
gvcgannonce_surveillant_piscine.pdf © Mairie de BARZUN
Haut de Page[Retour Accueil]Haut de Page Article du 17/04/2016

Lutte contre l’influenza aviaire : confinement des volailles durant la période de vide sanitaire

Le ministère de l’agriculture a instauré, dès janvier 2016, un plan d’éradication de l’influenza aviaire,
maladie qui a durement touché la filière palmipèdes gras dans le Sud-Ouest.
Ce plan prévoit, depuis le 18 janvier dernier, un dépeuplement progressif des élevages dans les 18
départements du Sud-Ouest concernés, aboutissant à une absence de tout palmipède (canard et oie) dans les
élevages professionnels dès le 18 avril. A partir de cette date, un « vide sanitaire » de 4 semaines est instauré,
jusqu’au 16 mai, afin de rompre le cycle de diffusion du virus et de pratiquer un nettoyage et une
désinfection complets des installations.
Pendant ce vide sanitaire et afin de supprimer le risque de recontamination, la réglementation prévoit
également que les volailles des élevages non-commerciaux, les basses-cours, doivent être « confinées ».
Ce confinement consiste à maintenir en permanence et durant toute la période les volailles de ces élevages
dans des bâtiments, volières ou enclos fermés et à tenir l’alimentation et l’eau de boisson hors de portée des
oiseaux sauvages, essentiellement en les disposant à l’intérieur des bâtiments.
Les palmipèdes pouvant héberger le virus sans présenter de signes de maladie, il est fortement préconisé de
les enlever des élevages et de les préparer pour la consommation.
Compte tenu des enjeux de ce plan de lutte contre l’influenza aviaire, les pouvoirs publics et la filière
palmipèdes gras engagent des moyens très importants dans le dispositif. La mesure de confinement des
volailles dans les élevages non commerciaux fait partie intégrante de ce programme d’actions. Il est donc
demandé à tous les détenteurs de l’appliquer avec rigueur.
Cliquez sur les liens ( © Mairie de BARZUN) pour consulter les documents
xlyfflyerelevagenoncom.pdf © Mairie de BARZUN
Haut de Page[Retour Accueil]Haut de Page Article du 16/04/2016

27 mars 2016: Encore un dépôt sauvage d'indiscipliné

Sans commentaires !!!!
Ce week-end de Pâques des gravats ont été déposés dans un chemin forestier par un inconnu. Des promeneurs qui déambulaient sur le sentier de randonnée fort fréquenté "le barzunais tranquille" ont signalé au maire ce tas de plâtres, boiseries anciennes, ciment, verres, tuyaux, etc...
Le maire, fort en colère, a remercié ces barzunais de l'avoir averti et s'est empressé, après constatations, de porter plainte auprès de la brigade de gendarmerie de Pontacq.
Le contrevenant qui sera certainement retrouvé, puisque des indices significatifs ont été relevés, devra enlever ces gravats.


Cliquez sur les vignettes ( © Mairie de BARZUN) pour les agrandir
 © Mairie de BARZUN
Haut de Page[Retour Accueil]Haut de Page Article du 30/03/2016 revu le 05/04/2016